⛑ 📊 Prévention Santé et Sécurité au travail
Baromètre 2020


Cartographie des enjeux et des attentes des acteurs de la Prévention des risques professionnels en France. Idéal pour se jauger et renforcer sa stratégie Prévention.

Introduction

Au second trimestre 2020, les acteurs de la prévention en entreprise (directeur prévention, préventeur, manager opérationnel) ont été en première ligne pour piloter, mobiliser, outiller les phases de confinement et de déconfinement des organisations en France.


Ces femmes et ces hommes ont eu un rôle indispensable au maintien et à la reprise de l'activité économique dans des conditions sanitaires optimales. Au delà de cette crise, le travail de ces experts au service de la santé et la sécurité de tous est déterminant dans le bon fonctionnement et les obligations sociétales des organisations.


C'est pourquoi Teambakery, Inforisque et Safety Vigilante se sont associés pour lancer une grande enquête sur la prévention santé et sécurité en entreprise en France en 2020. Un baromètre inédit.


L'objectif : dresser une cartographie nationale des enjeux de prévention en termes de risques, d'organisation et ressentis et surtout aider les responsables terrain à profiter de cette visibilité liée au contexte pour transformer durablement la culture de la Prévention au sein de leurs organisations.


647 personnes, partout en France, ont répondu et révélé les coulisses de la prévention dans leur organisation, en partageant leur expérience et leur feedback au plus près du terrain et au contact des collaborateurs.


Ce sondage a été mené du 21 juillet au 30 septembre 2020


La présentation des résultats du baromètre se décompose en 3 parties.


Nous commencerons par un tour d'horizon de la Prévention des risques professionnels par celles et ceux qui l'animent au quotidien.


Dans la section analyse, nous approfondirons les disparités par environnement de travail, les différences de maturité selon la taille et les caractéristiques de l'organisation et les variations de ressentis par rôle dans l'organisation.


Enfin, nous mettrons à votre disposition gratuitement le rapport complet du sondage. On vous demande simplement de nous citer en cas d'utilisation à titre professionnel, conformément à la licence Creative Commons sous laquelle est publié ce rapport (CC BY 4.0).


À noter : on ne parle pas de COVID dans le rapport.

📨 Recevez gratuitement le rapport complet

Demandez votre exemplaire et recevez le rapport complet sur la Prévention Santé et Sécurité directement dans votre boite mail. Au format PDF, facile à partager.

Tour d'horizon

S'il y a une question que nous voulions poser aux acteurs de la prévention en entreprise, c'est celle de leur motivation profonde. Comprendre ce qui anime ces femmes et ces hommes semble un préambule intéressant au moment de décrypter les tenants et les aboutissants de la démarche centrée sur la santé des collaborateurs et sur la performance des organisations.


Pour 73,5% des répondants, c'est la volonté de protéger les personnes qui les anime au quotidien. Les aspects transverses de leur mission (61,1% des répondants) viennent ensuite et enfin la notion de proximité avec le contact avec les salariés (52,7%) et la dimension terrain (48,2%) complètent ce tableau.


Graphiques enquete Prevention.001.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 1

On remarque donc que la protection et l'aspect humain sont des leviers essentiels de la mobilisation des acteurs de la santé et de la sécurité au travail. Mais alors, concrètement, c'est quoi l'intérêt d'une démarche de prévention au travail ?


Ici encore, les répondants déclarent que la sécurité des personnes est prépondérante.


En effet, limiter les accidents apparait comme l'enjeu principal de la prévention au travail avec 40,2% des suffrages. La responsabilisation des collaborateurs et le renforcement de la culture de l'organisation complètent le podium avec respectivement 27,7% et 26,6% des réponses.


Enfin, la démarche de prévention ne représente un engagement societal de l'entreprise que pour 3,1% des répondants. Parmi les 2,5% "Autre" restants, on retrouve des aspects d'efficience économique.

Graphiques enquete Prevention.002.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 2

Nous voyons donc que protéger et limiter les accidents sont des enjeux de premier plan au travail. Mais de quels risques cherche-t-on à se prémunir ?


Ici encore, les résultats font consensus, quel que soit le secteur d'activité concerné.


Les risques de chutes de plain pied (les chutes du quotidien) sont évoqués par 69,6% des répondants et arrivent en première position, juste devant les troubles musculo-squelettiques (68,5% des répondants) souvent associés à une position de travail prolongée et/ou mal adaptée au travail à réaliser.


Les risques spécifiques à certains métiers tels que la manutention, la conduite sur route et le travail en hauteur sont cités par plus de 40% des répondants.


La fatigue et le stress sont également très présents lorsque l'on aborde les causes d'accidents, plus de la moitié des participants au sondage les ayant cités.


Enfin, seuls 18,5% des répondants évoquent le risque de violence et d'agressions : cela concerne principalement les collaborateurs en contact avec la clientèle (métiers du secteur tertiaire).

Graphiques enquete Prevention.003.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 3

On peut maintenant se demander comment cela se passe dans le fonctionnement des organisations, en commençant par questionner le degré de maturité des organisations vis-à-vis de la démarche prévention ressenti par les participants.


La question était simple : "Selon vous, quel est le niveau de maturité de votre organisation sur le sujet Prévention des risques santé et sécurité ?"


L'échelle allait de 0 ("Pas mature du tout") à 10. 0 ("Très mature").


En première lecture, on peut se féliciter que la moyenne soit atteinte avec un ressenti moyen à 6,27 sur 10.


Pourtant on parle bien de ressentis des équipes sur la santé et a sécurité de leurs collègues.


On devrait donc pouvoir viser l'excellence, plutôt que la moyenne.


Il reste donc beaucoup de chemin à parcourir pour donner au plus grand nombre des réflexes en matière de prévention. Nous reviendrons sur ce point dans la partie Analyse.


Il reste donc du chemin à parcourir pour donner au plus grand nombre des réflexes en matière de prévention. Nous reviendrons sur ce point dans la partie Analyse.

Graphiques enquete Prevention.004.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 4

Si la note n'est pas plus haute, c'est sans doute que des obstacles se dressent devant cette volonté de protéger, de rester proches des collaborateurs. Nous avons interrogé les participants du sondage sur les écueils rencontrés lors de la mise en place de la démarche prévention dans leur organisation.


Le manque d'adhésion des équipes opérationnelles (44%), le manque de temps consacré au sujet (43,4%) et le manque de soutien du management (40,5%) arrivent en tête, cités par plus de 40% des sondés.


Vient ensuite le manque de moyens, humains (28,3%) et financiers (28,1%), pour plus d'un tiers des participants.


Enfin le manque d'obligation légale n'est un obstacle que pour 8% des répondants.

Graphiques enquete Prevention.005.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 5


Voilà pour le premier aperçu des résultats du baromètre.


On imagine qu'arrivé jusqu'ici vous êtes comme nous, vous vous posez plein de questions :

  • Les enjeux de prévention diffèrent-ils selon le contexte de travail ?
  • Un réseau d'ambassadeurs internes apporte-t-il un véritable impact sur le ressenti des collaborateurs ?
  • Les PME ont-elle les même problèmes que les ETI, les ETI les mêmes problèmes que les grandes structures ?
  • A-t'on la même vision quand on est un expert de la prévention ou un opérationnel dans l'organisation ?

Bref, nous allons chercher à y voir plus clair.

📨 Recevez gratuitement le rapport complet

Demandez votre exemplaire et recevez le rapport complet sur la Prévention Santé et Sécurité directement dans votre boite mail. Au format PDF, facile à partager.

Analyse

En matière de prévention, l'ordre des priorités dépend du contexte de travail


Nous avons vu plus haut que limiter les accidents est l'enjeu n°1 de la prévention entreprise.


On remarque aussi que la culture de la prévention est bien plus présente en milieu industriel et para-industriel alors que les populations de bureau et évoluant en environnement ouvert misent davantage sur la responsabilisation des collaborateurs.


On interprète ces résultats en rappelant que la prévention en entreprise est née avec l'industrialisation du travail et est donc culturellement plus développé en milieu industriel. On notera aussi qu'il est sans doute plus simple de diffuser une culture avec une unité de lieu (l'usine, l'entrepôt) et que le travail en milieu ouvert demande plus d'adaptabilité aux éléments extérieurs à l'organisation (voirie, clients, automobilistes...) donc une responsabilisation individuelle sur ces sujets.

Graphiques enquete Prevention.006.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 6


Un réseau de relais prévention sur le terrain a un impact positif, plutôt chez les très petits et les très gros.


Presque 3 sondés sur 4 a déclaré que son organisation pouvait compter sur un réseau interne d'ambassadeurs Prévention.

Graphiques enquete Prevention.007.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 7


Cette observation est extrêmement encourageante, mais cela a-t-il un impact sur le niveau de maturité de l'organisation ?


De façon macroscopique, la réponse semble être oui : il existe une corrélation claire entre présence d'ambassadeurs et maturité vis-à-vis de la Prévention.

Graphiques enquete Prevention.008.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 8

Mais est-ce le cas quelle que soit la taille de l'organisation ?


Il semblerait que les résultats soient ici assez hétérogènes.


On remarque que pour les petites structures (moins de 10 salariés) et les grandes organisations (+ 5000) la présence d'ambassadeurs représente un véritable atout (écart supérieur à 2,7 points sur une échelle de 0 à 10).


Alors que même si la tendance reste présente, l'apport du réseau d'ambassadeurs ne semble pas si important pour les entreprises entre 10 à 5000 personnes (écart entre 1,05 et 1,65 points). Avoir un référent local sur le sujet Prévention n'est pas aussi déterminant qu'on pourrait l'imaginer.


Ces référents font à n'en pas douter un travail remarquable, il reste à les outiller et les supporter pour que la démarche prévention se diffuse encore plus au coeur des équipes, entre collègues.

Graphiques enquete Prevention.009.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 9

Les opérationnels sur-estiment sans doute le niveau de maturité de l'organisation en matière de santé et sécurité.


Le ressenti individuel est une auto-évaluation moins factuelle qu'un taux de fréquence ou qu'un nombre d'arrêts de travail, mais il apporte une approche qualitative intéressante.


En croisant cette note avec le rôle de chaque participant, nous observons un différence de perception entre opérationnels et experts de la prévention.


Les operationnels (managers, collaborateurs) donnent systématiquement un niveau de maturité de l'organisation supérieur à celui donné par les préventeurs et responsables.


Dire que les experts de la prévention sous-estiment le niveau de maturité de leur organisation nous semble en vérité hasardeux : ils sont en première ligne des cas d'accidents, souvent en charge du reporting sur les indicateurs-clés et ont pour la plupart une vue globale sur l'ensemble de la structure.


Les pistes de réponses nous amènent plutôt à penser que la façon dont la démarche de prévention s'articule dans le quotidien des équipes n'est pas optimale et que les moyens de communication ne permettent pas de diffuser correctement l'état objectif de la situation (telle que relevée par les préventeurs).

Graphiques enquete Prevention.010.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 10

Le défi : aligner les objectifs entre opérationnels et préventeurs


En partant de cette différence de ressentis, nous nous sommes plongés dans l'analyse des sources de frustrations vis-à-vis de la mise en place d'une démarche de prévention selon le rôle dans l'organisation.


On remarque là encore quelques subtilités :


Les opérationnels évoquent en priorité le manque de temps et le manque d'adhésion de leurs équipes. Cela pose évidemment la question des modalités de sensibilisation et des moyens de les rendre plus percutantes et faciles à déployer.


Les experts Prévention soulignent quand à eux le manque de soutien du management en obstacle n°1.


Il existe donc une problématique d'alignement tangible entre d'une part l'impérative nécessité d'une prise en main du sujet prévention par les managers, et de l'autre l'intégration de leurs contraintes opérationnelles dans la création des outils mis à leur disposition.


Créer l'adhésion nécessite à la fois bonne communication et mise à disposition d'outils efficaces.

Graphiques enquete Prevention.011.jpeg

Baromètre Prévention Santé Sécurité au travail - Graphique 11


Pour conclure, le défi des acteurs de la prévention est triple :

  • réussir à sortir de l'urgence pour diffuser les bons messages aux opérationnels
  • présenter la prévention comme un vecteur d'efficacité au niveau de l'organisation et de sérénité au niveau opérationnelle en trouver le bon dosage.
  • adapter les modalités de sensibilisation en rendant les opérationnels acteurs de leur prévention, en faisant de la prévention santé et sécurité un acte managérial fort.

Merci


Un grand merci aux 647 répondants, sans vous, nous n'aurions pas pu peindre ce tableau sans filtre des enjeux de la prévention.


Ce baromètre 2020 a été imaginé en partenariat avec Teambakery, Inforisque, le guide Santé et Sécurité au travail, et Safety Vigilante, le podcast de partage d'expérience sur la Prévention des Risques.


Il s'agit d'une première édition, on se rode encore sur le format, tout feed-back sur le sujet est le bienvenue, notamment sur les questions que vous aimeriez voir apparaitre l'an prochain. Pour toute remarque, contactez Baptiste sur prevention@teambakery.com


Enfin, si vous vous sentez concerné par ces enjeux d'adoption par les équipes opérationnelles, sachez que vous n'êtes pas seuls !


Aux côtés de sociétés qui partagent ces défis (Enedis, SNCF, Essity), Teambakery a développé la Prévention Box, une solution conviviale pour rendre vos ateliers sécurités plus interactifs, dont les effets court et long termes sont plébiscités, par les préventeurs ET par les opérationnels.


Pour évaluer sa pertinence dans votre contexte, réservez maintenant une démo de 30 minutes avec Baptiste par email (prevention@teambakery.com) ou sur ce calendrier.

Résultats complets

647 personnes ont répondu au baromètre 2020 sur la Prévention Santé et Sécurité au travail.


Les TPE, PME, ETI et grands organisations ont participé dans le panel interrogé avec un légère sur-représentation des structure de 100 à 5000 personnes.


  • 100 à 500 : 28,1%
  • 500 à 5000 : 23,5%
  • +5000 : 13,4%
  • 50 à 100 : 12%
  • 10 à 50 : 11,8%
  • 1 à 10 : 10%

Par ailleurs, de nombreux secteurs d'activités sont impliquées sur les sujets de prévention des risques au travail, avec naturellement une sur exposition des métiers à dimensions techniques.


  • BTP / Construction : 18,3%
  • Etudes / Conseil : 15,9%
  • Commerce / Négoce / Distribution : 12,3%
  • Industrie / Métallurgie : 11,1%
  • Transport / Logistique : 8,8%
  • Agroalimentaire : 7,8%
  • Electronique / Electrique : 5,6%
  • Education / Formation / Communication : 5,5%
  • Chimie / Parachimie : 5,1%
  • Secteur Public : 3,1%
  • Santé / Pharma : 2,3%
  • Bois / Papier / imprimerie : 1,6%
  • Banque / Assurance : 1,4%
  • Affaires Sociales : 0,6%

Le contexte de travail des collaborateurs interrogés varient, même on remarque l'environnement clos est encore une fois prédominant.


  • 58,3% travaillent en environnement clos
  • 52,8% dans des bureaux
  • 33,5% en environnement ouvert

Niveau de maturité de l'organisation sur le sujet Prévention Santé Sécurité moyen : 6,27 sur 10


Distribution :

  • 0 : 1,3%

  • 1 : 0,8%

  • 2 : 2,4%

  • 3 : 7%

  • 4 : 8,1%

  • 5 : 11,1%

  • 6 : 18,6%

  • 7 : 22,1%

  • 8 : 17,4%

  • 9 : 6,5%

  • 10 : 4,9%


Une différence par taille d'entreprise

  • 1-10 : 7,25 (72 structures)
  • 10-50 : 5,97 (80 structures)
  • 50-100 : 6,09 (78 structures)
  • 100 - 500 : 6,26 (181 structures)
  • 500 - 5000 : 5,9 (152 structures)
  • +5000 : 6,58 (87 structures)

La typologie des risques au travail

  • Chutes (69,7% de répondants)
  • TMS (68,2% de répondants)
  • Manutention (60,3% de répondants)
  • Routier (52,9% de répondants)
  • Stress et fatigue (50,9% de répondants)
  • Chute en hauteur (40,3% de répondants)
  • Violence et aggression (18,6% de répondants)
  • Non prise en charge de victime (6,8% de répondants)
  • Chimique 2,1%

Pour vous, le principal intérêt d'une démarche prévention en entreprise, c'est ?

  • Limiter les accidents 39,8%
  • Responsabiliser les collaborateurs 28%
  • Renforcer les culture de l'organisation 26,5%
  • Engagement societal de l'orga 2,5%
  • Autre 2,5% avec beaucoup de sujets liés à la performance, au management

Quels sont les obstacles rencontrés lors de la mise en place d'une démarche prévention dans votre organisation ?

  • Manque d'adhésion des équipes opérationnelles 43,9%
  • Manque de temps consacré au sujet 43,5%
  • Manque de soutien du management 40,8%
  • Manque de moyens financiers 28,2%
  • Manque de moyens humains 28,2%
  • Manque d'obligation légale 7,7%
  • Autre 4,6%

Qu'est-ce qui vous anime dans votre rapport à la Prévention ?

  • La volonté de protéger les personnes 73,9%
  • Les aspects transverses de la mission 61,5%
  • Le contact avec les salariés 53,2%
  • La dimension terrain 47,8%
  • Autre 2%

📨 Recevez gratuitement le rapport complet

Demandez votre exemplaire et recevez le rapport complet sur la Prévention Santé et Sécurité directement dans votre boite mail. Au format PDF, facile à partager.